10/04/2013

Chacun dans sa bulle

Retrouvez tous les textes de JAFF sur:

http://serailsep.canalblog.com/

http://afonlesmanet.canalblog.com/

chacun dans sa-bulle.jpg

 

Ce doit être l’époque qui veut ça: nous possédons tous les outils pour communiquer à des vitesses inimaginables et à un grand nombre de personnes en même temps, et pourtant on constate que les hommes n’arrivent plus à s’écouter, s’interrompent très vite pour asséner leur propre vérité.

Un peu de respect vis-à-vis de ce que pensent les autres serait souhaitable, mais il semble que c’est désormais impossible pour la majorité de nos contemporains. On assiste alors le plus souvent à des monologues; la communication, le dialogue a disparu, les contradicteurs s’écoutent parler en fermant leurs oreilles donc leur cerveau à des arguments étrangers.

Avec l’avènement de nombreuses chaînes de télévisions, le spectateur se met en marge de l’action, il devient passif et intérieurement son jugement devient critique, acerbe. Mais le jugement qu’il a, il ne le partage le plus souvent avec personne. Psychologiquement, ce n’est pas bon, on risque de devenir ronchon ou de mal digérer les aliments.

D’autres effets, liés à notre vie actuelle apparaissent: il y a le téléphone qui sonne et un personne essaie de nous fourguer, qui de l’assurance, qui de l’abonnement, qui des produits surgelés et que sais-je encore. Dans une économie mondialisée, les correspondants ont des accents bizarres. Dans une boîte aux lettres, le courrier papier est déposé silencieusement une fois dans la journée. Lorsque l’on possède le téléphone, on est dérangé assez souvent par des appels de gens que l’on ne connaît pas.

Quand cela va t’il s’arrêter? Il est à espérer que ces entreprises hors-sol fassent bientôt faillite et qu’elle nous laisse enfin tranquille. Pour l’instant, une entreprise coule, une autre se constitue et reprend la place vacante.

Un jour ou l’autre les dirigeants de ces boites se rendront compte qu’il n’y a plus de moutons à tondre. L’attrait de la nouveauté (démarche commerciale) finira bien par s’estomper. Je pense que progressivement, l’homme reviendra à une démarche plus humaine et se libérera de l’asservissement à ces machines qu’il a lui-même créées.

JAFF

Les commentaires sont fermés.